Pareidolies
     
Pareidolies
Dans cette série l'idée de paysage est sur toutes les photos, je la cherche sur les murs que je croise : une image entrevue et qui m'apparait.
Le phénomène est ancien - déjà repéré par Léonard de Vinci - mais capte encore notre attention. A quoi tient cette illusion ? Notre cerveau est formé à reconnaître, c'est la base de notre système cognitif. Alors il retrouve, classe et interprète - reconnait - ce qu'on lui donne à voir.
La photographie est le moyen de partager doublement, l'image et le moment. En effet, au-delà du plaisir simple de la révélation visuelle - l'image - se trouve une réflexion sur le temps - le moment. Ouvrage des hommes, conçu avant tout pour être utile, solide, le mur est aussi un témoin. Il est le résultat des forces diverses qui se sont confrontées à lui et auxquelles il a plus ou moins résisté : les éléments naturels bien sûr, mais aussi l'activité humaine. Quand je photographie un mur, je montre un état, une forme mais je suggère également une histoire. Quand je photographie un mur - entier, peu ou pas recadré - je montre un état, une forme mais je suggère également une histoire : celle des murs de Rome n'est pas celle des murs d'une usine sidérurgique en Allemagne...



1024 700

Top